Les tribulations d’un breton errant de Corinne Roche

Synopsis :

Benjamin Poullaouec est breton, comme son nom l’indique. Vingt-cinq ans, sa maîtrise d’anglais en poche, il obtient un poste de prof, trouve un appartement, range son sac de baroudeur et dit adieu à ses rêves de voyage autour du monde. Il s’apprête à devenir un type normal. Alors pourquoi part-il en Israël ? Pourquoi s’invente-t-il un grand-père juif ? Le sien jouait de l’harmonium tous les dimanches à l’église de Trémadec. Emporté par son élan de liberté, Benjamin, devenu Benny Polak, va trouver sa voie, à 3 000 kilomètres de chez lui, dans un Proche-Orient déchiré.

Mon avis :

Cette histoire peu commune, m’a inspiré par son titre… Oui, ayant des origines bretonnes très ancrées, amoureux de la Bretagne bien que vivant en région parisienne, j’aspire à visiter le monde entier, voir la nature dans toutes ses couleurs, voir les peuples, leurs cultures, dans tous leurs états, bref, voyager et profiter de la diversité de l’être humain pour me nourrir de belles rencontres et de grands espaces…

Benjamin, qui s’apprête à devenir prof, quitte sa Bretagne natale, où il laisse sa soeur, mariée à un homme insipide et ayant une très haute estime de lui-même, et son père, sous terre depuis 10 ans suite à une vie de débauche l’ayant conduit à abandonner son fils, du moins son éducation, le laissant voler de ses propres ailes bien trop tôt, dès 10 ans…

Benjamin quitte donc sa Bretagne sur un coup de tête, attiré comme jamais par l’Israël et sa culture. Il rejoint un kibboust après d’âpres négociations, et ressent le besoin d’être accepté au plus vite et se fait donc passer pour un jeune homme en quête de sa spiritualité et de ses racines, venant de son grand-père qu’il présente comme étant juif… Il construit ses nouvelles relations autour de ce mensonge mais se rend compte très rapidement qu’il va être très difficile de le garder intact face à des puristes… il apprend peu à peu ce que c’est d’être juif pratiquant, les concessions qu’il faut faire, qui sont des concessions selon lui, ce que c’est d’être arabe et de vivre avec un risque énorme de mourir dans un attentat dans une rue de Jérusalem, ce que c’est d’être l’un ou l’autre qui en pâtissent des décisions politiques et d’une minorité qui souhaite la destruction des « autres »…

Ainsi, Benjamin, qui ressent un véritable amour pour la terre de Jérusalem, souhaite rester pour comprendre qui il est et pour trouver son équilibre spirituel. Bien qu’athée, il se nourrit des croyances de chacun pour tracer sa propre route, sans pour autant croire en qui que ce soit… La seule chose en qui il croit, c’est en lui et en ses décisions. Il est là pour une seule et unique chose, mieux se connaître et savoir ce qu’il veut faire de sa vie…

Ce roman-voyage m’a permis d’en apprendre beaucoup sur la culture israélienne, ses coutumes, que j’ignorais presque totalement, mais également sur les relations humaines partagées entre israéliens et palestiniens, bien plus pures qu’on peut le croire avec l’image que véhicule les médias… Le personnage de Benjamin est très attachant et son insolence liée à son athéisme est parfois drôle, parfois choquante, parfois risquée, dans tous les cas ce jeune homme a le mérite d’aller au bout de ses rêves et parvient à affirmer ses convictions, et c’est là la force de ce roman. Car peu importe comment on est, on trouvera sa place à force de courage et de détermination…

Aller au bout des choses, vivre à fond ses rêves, c’est ce que je retiens de ce roman, et c’est ce que je vais faire le plus vite possible…!

Publicités
Cet article a été publié dans Lecture. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les tribulations d’un breton errant de Corinne Roche

  1. Eh bien, j’ajoute ce livre à ma PAL sans la moindre hésitation ! (Vive la Bretagne !)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s