Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir… de J. Heska

… ou la naissance du mouvement qui changea le monde

Synopsis :

Je m’appelle Jérôme et je ne suis pas quelqu’un de populaire. Invisible pour mon entourage, insipide pour mes collègues, insignifiant pour ma petite amie. Un jour, je suis tombé sur un article dans un magazine bon marché censé m’aider à régler un certain nombre de problèmes dans ma vie. Ca m’a amené un peu plus loin que prévu … Ah oui, le « un peu plus loin », c’est devenir le chef de file involontaire d’un mouvement philosophique qui a révolutionné le monde.

Mon avis :

Lorsque Livraddict a proposé ce livre en partenariat, j’ai été très vite intrigué par l’histoire, qui me semblait sortir complètement des sentiers battus et j’avais la sensation que cet auteur voulait sincèrement faire réfléchir les gens, sans détours…

J’ai donc été très heureux de pouvoir participer à ce partenariat, joie amplifiée par une gentille dédicace personnalisée de l’auteur dans l’exemplaire reçu (qui a fait un jeu de mots avec le nom de mon blog, touche très sympa!) et qui m’a fait démarrer le roman dans les meilleures conditions.

Le roman est donc centré sur Jérôme, un jeune homme lyonnais ordinaire, qui vit seul dans son appartement, qui a un travail et une petite amie… A première vue, nous connaissons tous des gens comme lui. Seulement, on se rend compte très vite que Jérôme a un gros problème : il est extrêmement timide (à un point maladif), il manque de confiance en lui et surtout, il est TROP gentil dans toutes ses actions et toutes ses réactions face à ses collègues, sa famille ou sa pseudo copine… c’est à dire qu’il n’écraserait pas un grain de sable sur une plage s’il le pouvait! Des gens aussi purs et aussi gentils, on en connaît tout de même peu, même si l’on peut se reconnaître dans certains de ses traits de caractères (en tout cas les gens frôlant la perfection comme moi, héhé).

ATTENTION! Je tiens à préciser que les personnes ayant un mauvais fond (et j’en connais, enfin j’en ai connu et j’ai réussi à appuyer sur le bouton EXIT de ma vie) ne se reconnaîtront pas dans ce personnage et dans ce roman. Sa lecture comporte donc un risque car ils ne comprendront même pas son message, je leur propose donc de s’arrêter très vite dans cet article. 

Ahhh, enfin seuls, entre gentils… Maintenant que nous sommes débarrassés des méchants (on n’est jamais trop prudent!), reprenons!

Nous suivons donc Jérôme dans sa vie quotidienne, dictée par son travail où il lutte pour ne ne pas faire attention au regard des autres lorsqu’il doit traverser l’open space entier pour entrer dans son bureau. Jérôme tente par tous les moyens de se forcer à s’intégrer et à se faire des amis, en vain. Son problème, c’est que les amis ne le veulent pas. Etienne, son seul ami, et par la même le seul collègue de travail qui lui adresse la parole, est l’antistar par excellence : fan absolu de Star Wars, il a une petite amie imaginaire nommée Princesse Léia et vit dans son monde qui lui permet de croire que son charme opère petit à petit sur ses collègues du sexe opposé et qu’il finira par trouver sa moitié grâce à ses atouts…

Un jour, lassé de son impopularité, de sa solitude au travail, des vannes sans fin de ses collègues sur son attitude, son apparence et ses airs de Gaston Lagafe ou de Calimero,  Jérôme décide de mettre en pratique une expérience imparable : appliquer étape après étape les conseils d’un article de magazine féminin sur l’acceptation de soi et l’apprentissage de la confiance en soi… Ses différentes tentatives vaines lui font petit à petit ouvrir les yeux sur une chose primordiale : le problème ne vient pas de lui, mais des autres! Il est tout simplement trop gentil et se laisse marcher sur les pieds, il sert de souffre douleur et n’intéresse pas ses différents collègues ni sa petite amie qui le martyrisent et qui exercent un pouvoir de domination sur lui qu’il ne parvient pas à dépasser.

Mais l’heure de la révolution a sonné, et avec Etienne, suivie rapidement d’Isa et d’un groupe de personnes décidées à reprendre leur vie en main et à faire payer les méchants et les rageux de ce monde, Jérôme se donne une mission : faire prendre conscience aux méchants que leurs actes sont inadmissibles et gratuits et qu’ils devraient y réfléchir à deux fois. Seulement, Jérôme est vite dépassé par les évènements et le mouvement prend une ampleur phénoménale qui lui fait peur et qui ne ressemble pas à ce à quoi il aspirait. Il décide donc se retirer et de reprendre une vie normale, d’e s’éloigner de ce « combat » qui devient trop virulent à son goût… mais les gentils nouvellement rebelles ainsi que les méchants (peut être métamorphosés) ne l’entendent pas de cette oreille… Il n’a plus le choix, sa vie va désormais changer… comment? vous le saurez en lisant ce livre!

Ce livre a été pour moi un vrai coup de coeur. Tous les ingrédients étaients réunis : un sujet intéressant et qui fait réfléchir sur notre attitude de tous les jours, beaucoup d’autodérision de la part du narrateur qui le rend drôle et attachant. On a tout le temps envie de l’aider, de le soutenir, et je me suis très souvent identifié à lui, en ce qui concerne ma vision des autres et mon exaspération sur l’attitude d’un certain nombre de personnes qui nous entourent! J’ai adoré les débuts de chaque chapitre, fait de « La vie c’est comme… », qui résumait bien l’état d’esprit du narrateur et surtout qui donnait beaucoup de vie au roman! J’ai adoré les passages d »expériences humiliantes » qui étaient toujours très drôles ou fracassantes. J’ai vraiment passé un très bon moment avec ce livre, et plus je le lisais, plus j’espérais être dans la vraie vie pour pouvoir moi aussi joindre le mouvement !!

Chapeau donc à J. Heska qui réussit pour moi un superbe roman frais, facile à lire et drôle, tout en traitant un sujet important de la société : le respect d’autrui est le meilleur moyen de vivre heureux.

Merci Livraddict et J. Heska de m’avoir offert ce livre, je ne manquerai pas d’en parler autour de moi, vous méritez d’être connu par le plus grand monde. Je suivrai désormais vos aventures à travers votre blog, et je vais de ce pas me procurer votre deuxième roman On ne peut pas lutter contre le système.

Extraits choisis :

« La vie c’est comme une pomme. On croque dedans à pleines dents au début, mais à la fin il n’y a que des pépins. »

« La vie c’est comme la constipation. On attend des choses, mais souvent, rien ne vient. »

« La vie c’est comme une grande tartine de merde. On en mange tous les jours un bout. »

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir… de J. Heska

  1. Anou dit :

    Il a l’air vraiment bien ce livre.. et original surtout ! Je pense être quelqu’un de plutôt gentille, donc j’espère qu’il me parlera ! 😉

  2. J. Heska dit :

    Wow ! Merci beaucoup pour cette chronique très complète et très pertinente sur mon roman ! ça me fait très plaisir de voir que vous avez vraiment apprécié le livre 🙂

    Le cimondisme est une philosophie qui révolutionne le monde et qui place la « gentillesse » au centre des relations sociales, mais elle a tout de même quelques inconvénients, et Jérôme s’en rend bien compte (c’est d’ailleurs ce qui va provoquer son « éloignement » 😉 ) Finalement c’est peut-être ça la solution : privilégier la « voie moyenne », la tolérance sans vouloir finalement révolutionner le monde 😉

    Hop, je ne résiste pas à l’idée de mettre le lien pour commander le livre (au cas où vos lecteurs souhaiteraient le commander). Il existe en version e-book (à 2,99 euros) et en version papier (à 9,72 euros) : http://www.amazon.fr/Pourquoi-gentils-feront-plus-avoir/dp/1477592539/ref=tmm_gpb_title_0?ie=UTF8&qid=1341348063&sr=1-2

    Merci encore !

  3. Anou dit :

    Je l’ai mis dans mon panier !! Je suis très tentée par tout ça !

  4. A cause de toi je regrette de ne pas l’avoir demander en part’ c’est malin XD
    Plus sérieusement, j’en avais deja entendus parler avant et il me tentais déjà a l’époque mais c’était un peu sortit de ma tête ^^

    • « A cause de moi » ?? Héhé, ton com débute mal 🙂 Mais tu verras que lorsque tu l’auras lu tu me remercieras et tu en sortiras grandie! 😉 Si bien que de mon coté j’ai acheté le deuxième livre de J Heska, « On ne peut pas lutter contre le système »!! 🙂

  5. Nathalie dit :

    Un livre très sympa à faire découvrir, en effet : la lecture parfaite pour l’été !

  6. Ping : Revue de presse « Pourquoi les gentils ne se feront plus avoir » | www.jheska.fr

  7. Margaux dit :

    Waou! Joli article et livre très intéressant!

  8. Luna dit :

    J’ai passé un agréable moment avec ce livre 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s