Le livre sans nom – Auteur anonyme

Le début du mois de juillet était axé sur un partenariat Livre de Poche – Livraddict auquel j’ai participé pour Le livre sans nom.

Mon avis :

Dès la première page du livre, on est mis au parfum : ce livre va être drôle, c’est sûr : « Cigares, pipes, cigarettes, joints, narguilés, cigarillos, bangs, tout était autorisé, excepté de ne pas fumer. Ne pas fumer était tout à fait inacceptable »

L’histoire se déroule dans une ville mystique des Etats-Unis, Santa Mondega, où se déroule tous les cinq ans, la Fête de la Lune, à l’occasion d’une éclipse solaire qui survient exceptionnellement à cette fréquence, uniquement dans cette ville.

On est donc embarqué dans une histoire sanglante où s’affronte les forces du mal, les caïds de réseaux mafieux, les jeunes intrus qui veulent tirer leur épingle du jeu dans ce monde redoutable. Et ce monde, c’est littéralement un monde de brutes, où chacun défend son territoire et ses intérêts. Toute l’histoire est axée sur la recherche d’un bijou, l’Oeil de la Lune, volé par un malfrat aux moines d’Hubal, île retirée et réservée aux seuls religieux, et qui, selon toute vraisemblance, offrirait des pouvoirs surnaturels à celui qui récupérerait ce joyau, le jour de l’éclipse solaire…

Le récit se déroule donc quelques jours avant la fête de la Lune dans la ville de Santa Mondega, où deux moines d’Hubal sont dépêchés sur le terrain par Père Taos, le moine supérieur, afin de récupérer au plus vite l’Oeil de la Lune. Nos deux acolytes sont véritablement lâchés dans la fosse aux lions où le langage soutenu n’existe pas… Il est clair que si vous n’aimez pas la vulgarité, même au second degré, il ne faut pas lire ce livre… Mais si vous passez outre et que vous acceptez d’imaginer qu’il s’agit d’un monde « pourri » où il faut être violent et rude dans ses propos pour impressionner les autres et être respecté, alors vous comprendrez pourquoi chacun utilise ce langage, et cela en deviendra très drôle…

Tous les personnages qu’on rencontre, Jefe, Elvis, Dante et Kacy, le barman Sanchez, Rodeo Rex, le Bourbon Kid (coupable d’un bain de sang la nuit de la fête de la Lune survenue cinq ans auparavant), Carlito et Miguel, tous sont obnubilés par le joyau, qui pourrait leur rapporter gros s’ils le rapportent, pour certains, aux moines d’Hubal, et pour d’autres, à El Santino, le caïd des caïds de la ville… Chacun y voit son intérêt, et tous ses personnages, aussi loufoques les uns que les autres, apportent leur valeur ajoutée et le côté loufoque de chacun d’eux nous permet de passer un très bon moment malgré le sang qui coule à flots tout au long du livre…

En parallèle, la police de Santa Mondega est mise sur le coup, et les inspecteurs Somers (déjà en charge de l’affaire du Bourbon Kid cinq ans plus tôt) et Jensen (spécialisé dans le surnaturel et dépêché sur le terrain pour tenter de comprendre le phénomène) sont eux, à la recherche du Bourbon Kid, pour que tout s’arrête une bonne fois pour toute, et que Santa Mondega, devienne une ville comme les autres… « Peut être pas…« 

Le récit est fluide, le suspense est haletant, et à chaque rebondissement dans l’affaire de l’Oeil de la Lune, on a envie de savoir qui va le récupérer, et surtout, ce qu’il va se passer le jour de l’éclipse, si le joyau n’est pas retrouvé par la police à temps…

Ce livre a donc été une véritable découverte pour moi, le style n’étant pas du tout ce à quoi je suis habitué, et ce n’est pas pour me déplaire. Beaucoup de passages m’ont fait beaucoup rire, j’ai ri dès la première page et j’ai eu un fou rire trois pages avant la fin… Ne serait-ce pas la marque d’une lecture appréciée et de la réussite d’un livre? Pour moi, si, clairement, et je peux affirmer que j’ai adoré cette lecture! J’ai vraiment adoré les différentes références aux films et aux personnages qu’on peut rencontrer dans des films et livres du 20ème siècle… J’ai aussi particulièrement apprécié le côté loufoque complètement exacerbé de l’ensemble des personnages, qui donne vraiment au livre une autre dimension et qui offre au lecteur (moi) la possibilité d’être totalement embarqué!

Conclusion :

Je conseille vraiment cette lecture et j’ai hâte de connaître la suite, vu la fin qui nous est offerte ici!

Merci aux éditions Livre de Poche et Livraddict de m’avoir offert la possibilité de découvrir ce livre.

Et un dernier petit extrait, juste pour le plaisir et pour illustrer le côté loufoque de ce livre :

« -Kacy, calme-toi et fais-moi confiance, tu veux? Est-ce que je t’ai déjà déçue?
– Oui, c’est déjà arrivé. Tu te rappelles la fois où on n’avait plus rien à manger et où tu as claqué tout ton fric pour acheter tous ces DVD du Capitaine Crochet?
– Ouais, c’est vrai. Mais quelqu’un m’avait dit qu’il y avait un tas de pognon à se faire en vendant des vidéos pirates. Comment j’aurais pu savoir que le mot « pirate » avait aussi un autre sens? »

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Le livre sans nom – Auteur anonyme

  1. Frankie dit :

    C’est un livre assez rock’n roll avec plein de référence, peut-être un peu trop même mais on a envie de lire la suite !

  2. Aidoku dit :

    Contente que ce livre t’ait plu !
    J’ai vraiment accroché, même si certaines scènes sont très violentes. ^^
    Le langage contribue à l’ambiance, donc ça ne m’a pas trop dérangé. Et je trouverais ça vraiment dommage de passer à côté parce qu’on à peur d’être choqué.
    Ce livre est vraiment génial et j’ai hâte de lire la suite !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s