Harry Potter à l’Ecole des Sorciers de J-K Rowling

Petit résumé à ma façon :

Le livre commence par une description de la vie d’Harry chez les êtres  dits « normaux, » autrement dit Moldus, pour nous montrer à quel point sa vie est triste et désastreuse au sein de sa famille d’accueil. Petit à petit, des évènements magiques surviennent et ce n’est que par la réception d’une multitude d’enveloppes volantes chez la famille Dursley, oncle et tante d’Harry, que ce dernier apprend qu’il est sorcier de par ses parents.

Tout s’accélère alors. Il est emmené, malgré le refus catégorique de son Oncle Vernon et de sa tante Pétunia, pires parents qu’on puisse imaginer, par le géant Hagrid qui dit devoir le protéger avant son entrée à Poudlard, la plus grande école de sorcellerie au monde… Il l’emmène dans des magasins plus extraordinaires les uns que les autres pour préparer sa rentrée et acheter tous les accessoires nécessaires à sa réussite scolaire : baguette magique, chouette… qui font penser à Harry qu’il est dans un rêve et qu’il se retrouvera dans quelques minutes dans le placard sous l’escalier de la maison de son oncle et de sa tante, lieu de vie quotidienne pour lui…

Mais non, tout cela est bien réel ! C’est donc à Poudlard qu’Harry reçoit de nombreux enseignements lui permettant de se perfectionner en magie. Il apprend différents sorts, se lie d’amitié pour Ron, puis pour Hermione (après l’avoir détestée pour son statut de petite élève modèle) et se rend compte petit à petit des choses étranges qui surviennent dans cette école.

La description de l’école, de son décor, de ses résidents nous font entrer dans un univers à part entière. On a même parfois l’impression de faire partie de l’histoire, notamment lorsqu’il s’agit de suivre Harry errant la nuit dans les couloirs de l’école à la recherche d’explications sur le comportement étrange de certains professeurs (Rogue, Quirell…), mais c’est sans compter sur Rusard qui rôde pour punir le moindre petit chenapan qui oserait sortir du dortoir la nuit…

Après plusieurs tentatives vaines, Harry, avec l’aide de ses deux amis Ron et Hermione et après de nombreuses péripéties lui permettant de s’affirmer en tant que jeune sorcier, apprend la vérité sur la Pierre Philosophale et rencontre Voldemort, celui que tout le monde redoute… Sur le point d’être anéanti par celui qu’on surnomme Vous-Savez-Qui, Harry est sauvé de justesse par le professeur et directeur de l’école, Albus Dumbledore.

Ce dernier répond alors à toutes les questions d’Harry sur son passé, sur les motivations de Voldemort, mis à part la raison pour laquelle ce dernier cherche par-dessus tout à l’éliminer…

Le livre se termine par la séparation des trois amis à la fin de la première année scolaire et leur retour chez eux, et à une vie monotone et triste en ce qui concerne Harry, qui compte malgré tout changer les choses avec tout ce qu’il a appris cette année…

Mon avis :

J’ai pris beaucoup de plaisir à relire ce tome, grâce à la proposition de Lecture Commune faite par Evertkhorus sur le site de Livraddict.

Cela m’a permis de me replonger dans les livres, bien plus explicites que les réalisations cinématographiques… Bref, ce premier tome nous permet de nous plonger directement dans le monde d’Harry Potter, partagé entre ceux qui lui « servent » de famille et l’école de magie de Poudlard chez qui il est quasiment vénéré, du fait d’avoir survécu à Voldemort, le pire magicien noir existant !

J’ai beaucoup apprécié le fait qu’il y ait parfois un mélange d’histoire médiévale (notamment avec Nicolas Flamel et la pierre philosophale) avec de la magie. Cela rendait l’histoire beaucoup plus réelle et nous faisait entrer totalement dans l’école et son quotidien.

J.K. Rowling a vraiment su créer un univers à part entière, avec ses êtres étranges, son décor sombre et grandiose, permettant au lecteur de ne pas vouloir (pouvoir !) arrêter de lire à chaque chapitre… On vibre à chaque rebondissement (combines de Malefoy contre Harry, punitions délivrées par le professeur MacGonagall à l’encontre d’Harry et de ses deux amis alors qu’elle devrait les protéger, enquêtes menées par Harry dans les couloirs de Poudlard tout en risquant de se faire attraper à tout moment, haine de Rogue envers lui…)

Bref, tout ça pour conclure que cette lecture m’a donné envie d’en savoir plus sur Harry et sur le passé de ses parents, afin de connaître la vérité sur les réelles motivations de Voldemort… Une chose est sûre, je ne me suis pas ennuyé et j’espère qu’il en sera de même pour les autres tomes…

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s